Bien préparer sa campagne e-mailing

Une campagne e-mailing se déroulant sur une longue période demande un peu plus de préparation que le développement d’un e-mail ‘one-shot’.

Voici quelques fondamentaux à ne pas oublier pour mettre en place une campagne efficace :

1 – Planifier les périodes d’envoi :
En interne : essayer de planifier les ressources nécessaires aux différents envois. Cela peut sembler basique, mais il est important de mettre en place un planning et de le tenir à jour si l’on ne veut pas décaler ses envois.
En externe : de la même façon, il est utile d’avoir un calendrier sous les yeux pour identifier les périodes de l’année où les cibles seront moins facilement atteignables (vacances, ponts, etc…) et de modifier la fréquence des envois en conséquence (voir plus bas).

2 – Construire et planifier la cohérence du message :
Une campagne peut avoir un ou plusieurs objectifs fixés avant son lancement : recrutement, développement des ventes, information, etc… A chaque objectif correspond un type d’e-mail et une action associée.
Cependant, ces différents e-mails doivent garder une certaine cohérence dans leur message et / ou leur design pour une même cible. Il peut également être intéressant de planifier un minimum la campagne pour que les objectifs soient établis dans l’ordre (recrutement avant développement des ventes).

3 – La fréquence
De la même façon que pour une newsletter, il est peut être intéressant de planifier la fréquence d’envoi des e-mails de la campagne. Ni trop souvent pour ne pas poluer les messageries et irriter les lecteurs, ni trop espacés pour bien rester présent dans leur esprit. Tout dépend du type de message et du secteur.
Il est plus efficace de définir un jour de semaine du mois ayant été identifié comme donnant de bons rendements (cela aussi dépend du secteur… il ne faut pas hésiter à tester sur les premiers envois). Il vaut mieux éviter les dates fixes (du type le 1er et le 15 de chaque mois) car ces dates peuvent correspondre à des jours non-ouvrés.

4 – Les relances
Si la campagne est composée d’e-mails dont les sujets se suivent, que se passe-t-il si un lecteur n’a pas ouvert l’e-mail précédent ?
Pour éviter toute mauvaise surprise ou mauvaise compréhension du message, renvoyer l’e-mail précédent aux personnes ne l’ayant pas ouvert (attendre 72 heures minimum) est une bonne solution. Mais attention : il ne faut pas non plus que cette relance se retrouve trop proche du prochain e-mail !

5 – La conclusion
Lorsque la campagne est sur le point de finir, il faut que le dernier e-mail clôture dignement l’ensemble de l’opération. Il pourra remercier les lecteurs pour leur participation par exemple, les inviter à suivre la prochaine campagne, etc… C’est également une bonne opportunité pour transformer les lecteurs en clients en leur proposant un contact direct ou un achat immédiat…

Ces conseils vous ont été utiles ?
Je vais essayer de publier régulièrement d’autres billets sur ces sujets… J’attends vos commentaires…

Publicités

Une Réponse

  1. très clair, merci ! si vous développer à travers les différents secteurs en donnant des exemples, ce sera nickel !
    merci encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :